Je montais en crescendo

 

Je suis arrivé comme si c’était la première retraite. Dès lundi, j’ai fait la chose essentielle : laisser mon téléphone portable. Je suis rentré dans la retraite assez facilement mais ce fut plus dur pour moi à partir du mardi : plus de désolations. Après, j’ai senti les grâces qui m’ont conduit vers le haut. A chaque exercice, je montais en crescendo. J’ai fini, ce matin, en apothéose avec la messe et le renouvellement des promesses du baptême comme à la veillée pascale. Je continuerai à prier pour vous. Une âme ravie. Stéphane, 6ème retraite

Il prépare l’armure

 

 

J’ai beaucoup apprécié la démarche de saint Ignace
qui nous prépare l’armure, le terrain, les méthodes…
Le combat est quand même à venir.
Il y aura des choix à prendre.

 

S’imaginer la vie du Christ

 

S’imaginer toutes les scènes de la vie du Christ, ça fortifie ma foi, ça la rend concrète avec des images très claires. J’ai beaucoup aimé qu’il y ait trois prêtres : c’est une richesse. La confession est un grand moment d’apaisement. Dans le silence, nous prions les uns pour les autres. C’est très revigorant, très dynamisant pour repartir dans la vie.                                                                        

Tags: