Des papes

& les Exercices de St Ignace

Les papes recommandent
la pratique des Exercices spirituels de St Ignace
depuis plus de cinq siècles.

Les papes recommandent la pratique des Exercices de St Ignace depuis plus de 5 siècles

Ces Exercices sont reconnus pour être une École de prière et une École de discernement. De nombreux saints les ont pratiqués régulièrement. Et pour d’innombrables chrétiens ils ont été le moyen efficace de leur sanctification.

Les Exercices de St Ignace nous fournissent des « clefs » pour mieux saisir le fonctionnement de notre vie spirituelle. Ils répondent aux questions fondamentales qui habitent le coeur de l’homme. Ils lui permettent de gagner en liberté et de s’approcher de Dieu.

Nous comprenons pourquoi les papes
encouragent si expressément leur pratique.

St Ignace de Loyola remettant son livre des Exercices au pape Paul III

Le 31 juillet 1548,
le pape Paul III,

« …approuve les Exercices Spirituels
d’Ignace de Loyola et tout ce qu’ils renferment,

exhortant, dans le Seigneur, de tout son pouvoir,
les fidèles à faire usage
d’Exercices si remplis de piété

et à se former sur des enseignements si salutaires. »
Tous les Papes * qui se sont succédés depuis
ont renouvelé cette approbation
et ces encouragements.

*(sauf ceux qui ont eu des pontificats trop courts)

Les trois derniers papes préconisent vivement
l’expérience des Exercices de St Ignace.

Benoit XVI recommande la pratique des Exercices de St Ignace

Benoît XVI

St Jean Paul II recommande la pratique des Exercices de St Ignace

Saint Jean Paul II

Le Pape François nous cite souvent St Ignace, maitre spirituel.

Pape François

Les Exercices sont une occasion privilégiée que Dieu offre aux hommes de se mettre à l’écoute de L’Esprit Saint pour trouver les réponses adéquates aux interrogations propres à la situation de chacun. St Jean Paul II

Il est bon que ne manque pas, aux côtés d’autres formes de retraites spirituelles tout à fait louables, la participation aux Exercices Spirituels, caractérisés par ce climat de silence complet et profond qui favorise la rencontre personnelle et communautaire avec Dieu et la contemplation du visage du Christ. On n’insistera jamais assez sur cette exigence, que mes Prédécesseurs et moi-même avons rappelée à plusieurs reprises… Benoit XVI

Que les Exercices spirituels soient davantage pratiqués, soutenus et valorisés, car les hommes et les femmes d’aujourd’hui ont besoin de rencontrer Dieu… Proposer les Exercices spirituels, cela veut dire inviter à faire l’expérience de Dieu, de son amour, de sa beauté. Ceux qui les vivent de ma­nière authentique subissent l’attraction de Dieu et en ressortent transfigurés. Quand ils reprennent leur vie ordinaire, leur ministère, leurs relations quotidiennes, ils por­tent avec eux le parfum du Christ. Pape François 2014-03-03 Radio Vatican

Bref historique
des Exercices de St Ignace

St ignace de Loyola au chateau pendant sa convalescence.

L’histoire nous montre la profonde influence exercée par Saint Ignace sur la pensée et l’activité humaine grâce à son livre des Exercices si mince de volume, mais si lourd de sagesse céleste. Pie XI
Ces Exercices Spirituels sont le fruit de l’expérience mystique qui conduisit Saint Ignace vers un grand idéal : chercher toujours la plus grande gloire de Dieu.
Les Exercices ont pour but d’amener notre âme à la rencontre transformante avec Dieu, dans la volonté d’assimilation au Christ et la disponibilité au service de Dieu désirant et choisissant seulement ce qui nous conduit davantage à la fin pour laquelle nous sommes créés. (Ex. Sp. n° 23).

Le texte des Exercices que nous utilisons aujourd’hui a été composé en plusieurs étapes.

La première a commencé en 1521, au château familial d’Ignace, à Loyola, au Pays Basque espagnol, pendant la convalescence d’Ignace après le siège de Pampelune. Elle s’est continuée au sanctuaire de Notre-Dame de Montserrat, en Catalogne et dans une grotte à Manrèse, en 1522, à 65 km au nord de Barcelone. Saint Ignace a ensuite perfectionné son texte à Paris en 1535 et à Rome jusqu’en 1548.(Cf. Vie de St Ignace)

Le Pape François souhaite qu’il y ait
des lieux propices pour vivre
l’expérience des Exercices de St Ignace

La Maison N.D. Fatima est un lieu propice à la pratique des Exercices de St Ignace en Bretagne

Le Pape François

a encouragé les Pasteurs à s’assurer que leurs communautés disposent de Centres de spiritualité et de prédicateurs compétents aussi bien sur le plan doctrinal que spirituel… Ces re­traites doivent se dérouler dans des lieux propices au re­cueillement et au silence. (2014-03-03 Radio Vatican)

La maison Nazareth est un lieu propice à la pratique des Exercices de St Ignace dans la Drôme

Card. Jorge Mario Bergoglio  

Au commencement de ces Exercices spirituels, afin que nous soyons prêts à recevoir le don de l’espérance, il me faut beaucoup insister sur la prière au Saint-Esprit. Lui sait graver et imprimer dans nos cœurs tout ce qui est bon… C’est précisément ainsi que nous allons commencer ces Exercices spirituels : en demandant la grâce d’une espérance combative (Amour, Service & Humilité, retraite prêchée en 2006 auprès des évêques d’Espagne ).

Recommandations des papes
au long des siècles…

Des Papes et les retraites spirituelles

BENOÎT XVI  

Il vaut tout de même la peine de rappeler que les Exercices sont une expérience de l’esprit avec des caractéristiques propres et spécifiques, bien résumées dans une de vos définitions, qu’il me plaît de rappeler :  » Une forte expérience de Dieu, suscitée par l’écoute de sa Parole, comprise et accueillie dans le vécu personnel, sous l’action de l’Esprit Saint, laquelle, dans un climat de silence, de prière et avec la médiation d’un guide spirituel, apporte une capacité de discernement visant à la purification du cœur, à la conversion de la vie, à la sequela du Christ, pour l’accomplissement de sa mission dans l’Église et dans le monde « . Il est bon que ne manque pas, aux côtés d’autres formes de retraites spirituelles tout à fait louables, la participation aux Exercices Spirituels, caractérisés par ce climat de silence complet et profond qui favorise la rencontre personnelle et communautaire avec Dieu et la contemplation du visage du Christ. On n’insistera jamais assez sur cette exigence, que mes Prédécesseurs et moi-même avons rappelée à plusieurs reprises…

Benoit XVI encourage la pratique des retraites spirituelles.

Réservez une attention spécifique aux Exercices…

Je vous invite enfin à réserver une attention spécifique à ce ministère des Exercices Spirituels qui, dès les origines, a été caractéristique de votre Compagnie. Les Exercices sont la source de votre spiritualité et la base de vos Constitutions, mais ils sont également un don que l’Esprit du Seigneur a fait à l’Église tout entière : c’est à vous qu’il revient de continuer à en faire un instrument précieux et efficace pour la croissance spirituelle des âmes, pour leur initiation à la prière, à la méditation, dans ce monde sécularisé où Dieu semble absent. À une époque comme celle d’aujourd’hui, où la confusion et la multiplicité des messages, la rapidité des changements et des situations rendent particulièrement difficiles, à nos contemporains, de mettre de l’ordre dans leur vie et de répondre avec décision et joie à l’appel que le Seigneur adresse à chacun de nous, les Exercices Spirituels représentent une voie et une méthode particulièrement précieuses pour chercher et trouver Dieu, en nous, autour de nous et en chaque chose, pour connaître sa volonté et la mettre en pratique (aux participants à la Congrégation Générale de la Compagnie de Jésus, 21 II 2008).

Jean Paul II a toujours encouragé la pratique des retraites spirituelles.

St JEAN-PAUL II  

Ces Exercices ont formé les premiers compagnons (de Saint Ignace) et ils leur ont permis de se faire les guides spirituels d’innombrables fidèles, de les aider à découvrir leur vocation selon les desseins de Dieu et à devenir d’authentiques chrétiens engagés, quel que soit leur genre de vie (Aux Jésuites, 27 II 1982).
Les Exercices sont d’autant plus nécessaires que l’évolution du style de vie semble soustraire à l’homme moderne le temps et la possibilité de réfléchir sur soi-même… Qui, si ce n’est l’esprit du Christ, peut donner son intégrité à la conscience humaine ? Et qui, si ce n’est l’Église, peut clarifier les termes de la réconciliation, de la paix intérieure, de la pureté de l’âme ? Et qui peut conduire à la vraie connaissance de Dieu et du Christ sinon la méditation silencieuse et priante ?  (à la Fédération des Exercices, 17 XI 1989).

PAUL VI 

L’Église a besoin des Exercices, c’est-à-dire de ces temps de recueillement, de réflexion, de pénitence et de joie ; de cette possibilité, à certains moments, de repos, de repos en Dieu.Quel malheur si on arrivait à oublier les Exercices Spirituels ! Que nous ayons besoin de les intensifier et de les développer, de les actualiser, de les rendre vivants, adaptés aux nécessités des âmes, cela, oui ! Mais quel malheur si venait à disparaître cette école qui a triomphé de l’épreuve des siècles, qui a donné tant de Saints grâce à sa vitalité et à son efficacité à former les âmes  ! 1972

PIE XII 

Toujours, dans tous les cas, pour toutes les personnes, il y aura [dans les Exercices] une participation à ce fruit qui consiste à ordonner sa vie, après avoir ‘triomphé de soi-même’, en écartant de soi tous les sentiments désordonnés… pour ‘chercher et trouver la volonté divine dans la disposition de sa vie’ ; on en sortira toujours avec une plus grande pratique de la prière et de l’examen de conscience, avec un plus grand désir de mortification, avec une formation morale plus profonde ; celui qui a fait les Exercices se sentira ensuite plus disposé à pouvoir ‘en tout aimer et servir sa divine Majesté’ ; enfin celui qui a bien fait une retraite se sentira toujours poussé à faire un grand pas en avant sur le chemin de la perfection chrétienne (Paroles destinées à l’Œuvre des Exercices Paroissiaux, 15 VI 1956).

Pie XI

Le Pape des Exercices.

Il proclama
Saint Ignace
Patron céleste
des Exercices Spirituels
.

St Ignace a été proclamé le Patron céleste des Exercices spirituels

Pie XI  écrivit : Dans la retraite de Manrèse Saint Ignace apprit de la Mère de Dieu elle-même comment il devait combattre les combats du Seigneur. Ce fut comme de ses mains qu’il reçut ce code si parfait – c’est le nom qu’en toute vérité nous pouvons lui donner – dont tout bon soldat de Jésus-Christ doit se servir… Tout y est disposé avec tant de sagesse, tout est en si étroite coordination que, si l’on n’oppose pas de résistance à la grâce divine, ils renouvellent l’homme jusque dans son fond et le rendent pleinement soumis à la divine autorité.(Meditantibus nobis, 3 XII 1922)

Il consacra entièrement son Encyclique Mens nostra à leur pratique : L’admirable livre des Exercices, si mince de volume, mais si lourd de sagesse céleste, s’est imposé avec éclat comme le code le plus sage et le plus universel des lois du salut et de la perfection des âmes, comme la source intarissable de la piété la plus élevée et la plus solide, comme un aiguillon irrésistible et un guide très averti pour aider les âmes à se réformer et atteindre les sommets de la vie spirituelle.(Mens nostra, 20 XII 1929)