L’homme par l’homme… basta !

J’ai tapé sur la religion pendant 40 ans.
Avec mon frère handicapé, nous sommes arrivés dans une grande ville. Là, surprise, nous avons été très mal reçus particulièrement dans la paroisse, le diocèse… Je me suis tourné alors vers d’autres sources. Vers l’homme, pensant que l’homme pouvait sauver l’homme et croyant que l’homme par l’homme pour l’homme me suffirait… Mais là encore je fus confronté au vide. Puis au hasard de la vie j’ai rencontré Dieu. Au fil du temps je me suis rendu compte qu’Il avait beaucoup d’humour et d’amour. Avant et durant cette retraite Il a remis simplement devant moi tout ce que j’avais critiqué, rejeté. A l’occasion des Exercices, le Chemin de Croix m’a complètement transcendé. On suit Jésus, on se retrouve réellement au milieu d’une sorte d’inconscience collective… et Il meurt pendu à une croix, comme tant de criminels… On reste abasourdi. Puis c’est la Résurrection, et là on y croit ! Mais on y croit avec le cœur, car c’est là qu’on a été touché : en plein cœur ! Quand on a la foi on ne doit pas omettre la résurrection et tout ce que cela signifie pour nous. C’est très fort. On doit donner envie de suivre le Seigneur, car on comprend que c’est suivre l’Amour. J’ai également découvert le discernement spirituel. J’ai accueilli aussi certaines grâces qui me sont tombées dessus « comme ça » et j’ai vu clair sur des choix à poser ou non. Pour d’autres choses il me faudra encore attendre, mais j’ai maintenant une boite à outils. Quand on retrouve la foi on ne sait pas par où la prendre, ici j’ai eu des réponses, des clefs, j’ai été conforté dans mes choix… J’ai aussi apprécié l’humour. Serge